fr
Technologies

C’est quoi une ESN, Entreprise de Services Numériques ?

On désigne par ESN ou Entreprises de Services du Numérique les SSII ou SS2I, les sociétés de services et ingénierie en informatique des années 80. Le Syntec les a renommées ainsi en 2013, en leur qualité de sociétés de services assistant les entreprises à concevoir et à exploiter leurs systèmes d’information. Elles peuvent englober différents métiers comme :

  • le conseil, la conception et la réalisation d’outils,
  • la maintenance,
  • la formation.

L’essor mondial de la transformation digitale aidant pendant ces dernières dizaines d’années, le nombre d’ESN n’a cessé d’augmenter, boosté par celui du secteur du numérique. Pour satisfaire les demandes sans cesse croissantes tant du secteur privé que de celui public, les ESN essaient de diversifier au maximum leurs offres de services et leurs profils.

Les domaines d’intervention d’une ESN

Actuellement, les ESN interviennent dans de nombreux domaines d’expertise comme l’exploitation maintenance d’infrastructures d’information, la conception d’infrastructures d’information et le conseil système d’information. Leurs offres de services se concentrent aussi sur l’audit en infrastructure, la formation sur les nouvelles technologies et du numérique ainsi que sur le conseil en management et organisation. Elles proposent aussi des services dans le domaine du conseil en stratégie et étude.

Les raisons de recourir aux services d’une ESN

Une ESN est apte à prendre en charge, du début à la fin, les prestations informatiques qui couvrent un projet. En effet, ses atouts principaux comptent sa polyvalence et sa capacité à assurer son engagement avec des ressources importantes à disposition. Elle dispose aussi d’un haut niveau de savoir-faire dans les technologies de pointe.

Faire appel à une ESN ne manque pourtant pas certains inconvénients. C’est pourquoi les entreprises à la recherche d’aides pour la réalisation de leurs projets font également appel aux freelances. Choisir une ESN ou un freelance n’est pas de ce fait si facile, de nombreux paramètres doivent être pris en compte.

Le choix d’une ESN

Si vous avez un projet technologique à développer et avez besoin des services d’une ESN pour vous aider, vous devez vous y préparer minutieusement. Cette étape étant assez délicate, il vous faut élaborer une liste de ce dont vous avez besoin afin de mener à bien votre projet et entretenir un partenariat fructueux.

Comment collaborer avec une ESN ?

Aux entreprises qui décident d’opter pour une ESN pour les assister dans leurs projets de transformation numérique, elles doivent préalablement choisir le mode de contractualisation qui va définir leur collaboration. Elles doivent choisir entre le fonctionnement au forfait ou le fonctionnement de la régie qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients respectifs.

Quels sont les différents types d’ESN ?

Les ESN classiques

Représentant les 90 % du marché français, les ESN classiques sont des ESN généralistes. Leurs prestations vont du conseil à la maintenance en passant par l’intégration.

De manière générale, elles effectuent tout type de sous-traitance et font intervenir leurs collaborateurs sur :

  • l’intégration de progiciels,
  • la tierce maintenance applicative,
  • l’administration.

En se faisant accompagner par une ESN classique, une entreprise peut accroître sa productivité et diminuer ses coûts de SI en automatisant et en standardisant ses processus métier. Grâce à ces prestations clés en main, les ESN classiques peuvent forfaitiser leurs services.

De l’avis des sociétés qui font appel à ces prestations de service, les ESN classiques répondent effectivement à ces types de besoin. Elles ont pourtant certaines difficultés à répondre à ceux qui nécessitent des développements plus spécifiques, de même pour les enjeux d’innovation et de création de valeur.

Pour les candidats en quête d’un travail de développeurs, les ESN constituent une bonne opportunité car offrent diverses prestations de service à leurs clients. Ils peuvent ainsi y trouver une large variété de missions correspondant à leurs compétences. Toutefois, l’envergure souvent importante et l’approche généraliste de ces Entreprise de Services du Numérique ne leur permettent pas de profiter d’un suivi adapté. Ils arrivent ainsi difficilement à y faire évoluer leur carrière de développeurs, leurs aspirations professionnelles y sont souvent ignorées.

Les neoESN

Les neoESN sont apparues il y a 10 ans environ. Elles sont nées du principe que l’acquisition de technologies de rupture requérant des développements spécifiques est la base même des besoins en ressources des entreprises qui entendent innover et réussir leur transformation numérique. Telle est la raison pour laquelle, Sfeir, le précurseur du concept, a décidé depuis, de ne recruter que des profils compétents ou de former uniquement des développeurs performants.

La neoESN propose ainsi aux entreprises un changement de modèle par rapport aux ESN habituelles. Elle propose un nouveau concept focalisé sur la création de valeur fondée sur les problématiques de l’entreprise, ce, à partir du développement sur mesure.

C’est une autre manière tellement différente d’aborder l’IT par rapport à celle des ESN classiques et dont les candidats développeurs vont profiter. En effet, celle-ci se répercute positivement sur leur rôle dans les projets à réaliser et leur donne l’estime qu’ils méritent. Ces développeurs créent ainsi de la valeur pour les enseignes dans lesquelles ils interviennent, leur taux horaire ne devenant plus le critère principal.

Les missions leur sont proposées suivant leur expertise et leur souhait à évoluer dans leur métier. Les neoESN offrent ainsi un environnement de travail favorable à l’épanouissement et à la prise de responsabilité des développeurs.

Les ESNI

Les ESNI ou Entreprise de service numérique innovante sont les derniers types d’ESN qui viennent d’apparaître. Elles diffèrent par leur mode de fonctionnement, en envoyant en mission chez leurs clients des consultants indépendants. A elles ainsi de se charger de la facturation, des suivis des missions et des négociations avec les services achats. Les consultants qu’elles engagent y voient une très bonne occasion de trouver de nouvelles missions, de nouveaux clients tout en restant indépendants.

En dépit de ces opportunités, le statut de freelance a toujours son côté négatif qu’est la difficulté à dénicher des missions à certaines périodes de l’année. Les consultants IT doivent ainsi faire avec ce qui leur reste sous la main.

Une ESN doit savoir recruter

Les besoins en experts en IT des entreprises augmentant de plus en plus, les ESN doivent élaborer une politique de recrutement performante pour éviter la pénurie de talents. De manière générale, les ESN recherchent surtout des développeurs qui disposent de compétences et d’expériences variés. Elles recherchent aussi des profils qui maîtrisent plus les méthodes agiles.

Les ESN doivent ainsi promouvoir via une communication finement élaborée les avantages dont bénéficieront les candidats en quête d’emploi s’ils les rejoignent pour y travailler.

Les points positifs et négatifs de travailler dans une ESN

Ceux qui postulent à un emploi au sein d’une ESN doivent savoir cerner les avantages et les côtés négatifs de travailler dans une ESN suivant leurs aspirations et personnalité respective.

En accompagnant les entreprises dans la réalisation d’un projet IT, une ESN envoie chez ses clients un ou plusieurs de leurs collaborateurs pour des missions de quelques semaines ou années. Pour un développeur fraîchement sorti d’école, cela peut être une occasion d’accumuler diverses expériences dans différents environnements de travail. C’est aussi une occasion d’évoluer dans des structures organisationnelles différentes, d’acquérir des expertises et de franchir rapidement les échelons. Grâce à ce mode de travail mobile, il peut aussi élargir son réseau professionnel en travaillant pour le compte d’entreprises de grande envergure. Il s’agit donc d’un moyen sûr de pouvoir intégrer les grandes enseignes françaises.

Evidemment, un tel procédé ne peut pas convenir à tous les profils. Certains peuvent avoir peur ou éprouver des difficultés à s’adapter à un nouvel environnement de travail dans un court délai. Cela empêcherait un développeur aspirant à rejoindre une ESN de le faire. Telle est la raison pour laquelle, avant de se décider à y travailler, de peser le pour et le contre sur les points positifs et négatifs d’un travail dans une ESN.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
CONTACT