RH

Les métiers IT qui recrutent le plus dans l’Hexagone

Le secteur de l’IT est en plein boom actuellement, la raison pour laquelle il recrute en masse des compétences dans le domaine. En effet, un grand nombre d’entreprises françaises sont en quête d’experts IT pour pouvoir maîtriser les technologies innovantes et la digitalisation. D’autant plus que le domaine de l’IT est l’une des activités qui n’ont pas souffert des répercussions négatives de la pandémie du Covid-19. Quand de nouveaux métiers dans l’informatique apparaissent ainsi, il y a toujours des formations qui permettent de s’y spécialiser.

L’informatique et l’IA sont en effet les domaines les plus promettants à l’heure actuelle. Une entreprise a donc intérêt à maîtriser en tout temps les nouvelles technologies si elle souhaite devenir performante.

C’est pourquoi le recrutement de spécialistes en IT a beaucoup augmenté. En effet, le nombre de postes en informatique s’est fortement accru, car ils concernent désormais :

  • les services dématérialisés,
  • l’intelligence artificielle,
  • les objets connectés,
  • le cloud computing,
  • les données en temps réel,
  • les tâches de gestion numérique,
  • le big data,
  • le blockchain,
  • le commerce en ligne,
  • la biotechnologie,
  • la robotique, etc.

Bref, ce sont les métiers IT qui recrutent le plus dans l’Hexagone.

Aussi, pour maîtriser la digitalisation, les entreprises existantes n’ont d’autres choix que de compter sur leur DSI ou Direction des Systèmes d’Information. Dorénavant, celle-ci occupe une fonction plus importante qu’un simple service support dans l’entreprise à condition que celle-ci veuille se développer. Telle est la pour laquelle de nombreuses entreprises recherchent des experts en IT.

Les 6 métiers Information Technology les plus recherchés

Développeur web

Le développeur web se charge du développement informatique des sites web, applications et plateformes web. C’est lui qui en conçoit les nouvelles fonctionnalités, et garde ou améliore les fonctionnalités existantes. Pour cela, il analyse d’abord les besoins de son client avant d’élaborer le projet qui y répond, et de se pencher sur sa réalisation. Il doit ainsi maîtriser jusqu’au bout des doigts le langage de programmation comme Java, C++, Python et autres pour élaborer entièrement le programme.

Au cas où l’entreprise cliente n’a pas de technicien de maintenance en interne, le développeur web peut s’occuper du suivi technique du programme de son site internet.

Cependant, les développeurs web doivent être très pointilleux, car tout ce qui touche aux programmes informatiques doivent être très précis. Leur poste est l’un des plus demandés dans le domaine de l’informatique.

Leur salaire oscille entre 45 000 euros et 50 000 euros par an.

Webmaster

Le webmaster emboîte le pas au développeur web. En effet, le travail du web master consiste à faire fonctionner normalement tous les jours le site web d’une entreprise. Aussi, il doit disposer d’un haut niveau de compétences techniques dans le domaine ainsi que de connaissances avérées dans la rédaction et l’édition de contenu. Outre, il se charge aussi de la conception de sites web, donc, doit s’y connaître en langage informatique. Si jamais des soucis relatifs à ces tâches apparaissent, il lui incombe de les résoudre, de modifier ce qui doit l’être et de développer le site concerné. Si nécessaire, il doit réaliser des animations pour inciter les clients potentiels à consulter le site.

Son salaire est de 30 000 euros à 35 000 euros par an.

Webdesigner

Le métier de webdesigner fait également partie des compétences les plus recherchées dans la technologie de l’information. Il est dédié à ceux qui ont l’esprit créatif, car consiste à s’occuper de l’identité visuelle des sites web. Le webdesigner travaille ainsi sous la direction d’un chef de projet ou d’un directeur artistique. À lui de réaliser les éléments graphiques comme :

  • les animations flash,
  • les illustrations,
  • les bannières,
  • les papiers peints,
  • les logos, etc.

Le but est de conférer une allure attrayante et unique aux sites pour que les prospects puissent s’y intéresser. C’est dans ce sens qu’il faut être créatif et suffisamment motivé pour devenir webdesigner. De bonnes connaissances de l’univers de l’informatique sont aussi requises pour exercer ce métier.

En effet, il appartient également au webdesigner de s’occuper des sites d’applications mobiles très utilisées dans le commerce en ligne. L’avènement du mobile commerce en est la principale origine.

Le salaire moyen d’un webdesigner débutant tourne autour de 45 000 euros et 50 000 euros par an.

Expert SEO

Le travail d’un expert en SEO consiste à travailler le référencement d’un site internet pour le rendre visible en ligne. Contrairement à un consultant en analyse web avec lequel il est souvent confondu, l’expert en référencement conçoit et applique une stratégie de visibilité pour l’entreprise. Le consultant en analyse web, lui, comme son nom l’indique, analyse les statistiques du site internet.

Si l’expert en référencement est l’une des compétences les plus recherchées actuellement, c’est parce qu’il se charge de faire remonter dans les résultats de recherche de Google, le site web de l’entreprise. En effet, Internet est jugé comme l’une des sources de revenus pour de nombreuses entreprises. C’est pourquoi le savoir-faire de l’expert en référencement est très recherché. Son salaire annuel se situe entre 26 000 euros et 30 000 euros.

Chef de projet en technologies de l’information

Étant un expert informatique, le chef de projet IT peut être aussi un :

  • chef de projet intégrateur,
  • chef de projet applicatif,
  • responsable du secteur.

Il supervise un certain nombre de techniciens qui assurent chacun une fonction spécifique dans le traitement des missions confiées par les clients. Garantissant la bonne réalisation dans le délai convenu du projet informatique, le chef de projet IT adapte, en fonction, le développement de celui-ci. Il fait de même pour les exigences des clients quand c’est indispensable. Il doit également prendre en compte d’autres détails comme les soucis de financement et les délais de réalisation convenus. Pour ce travail, il touche un salaire annuel de 45 000 euros à 50 000 euros.

Ce que l’avenir réserve au secteur des technologies de l’information

D’après les prévisions d’une entreprise américaine spécialisée en conseil et recherche dans le secteur des technologies avancées, la majorité des dépenses informatiques s’élèveront à 4 500 Mds de dollars américains cette année 2022. Si la prévision se réalise avant, elle risque d’aller au-delà de 5, 5 % si comparée à l’année où elle se produirait.

L’entreprise spécialisée en service de consultation a par ailleurs considéré les dépenses relatives aux :

  • dispositifs de centres de data,
  • logiciels d’entreprise,
  • équipements,
  • services informatiques, etc.

Cela lui permet de parfaire ses prévisions qui se basent sur une étude complète des informations de vente des fournisseurs se référant à  l’industrie informatique.

Selon toujours l’enseigne américaine, les coûts des services de communication s’élèveront à 1 500 Mds de dollars cette année 2022, tandis que ceux des services informatiques atteindront 1 300 Mds de dollars.

Les autres dépenses atteindront respectivement :

  • en équipements : 820 Mds de dollars américains,
  • en logiciels d’entreprise : 700 Mds,
  • en systèmes de centre de données : 207 Mds.

Ce n’est pas étonnant si les métiers IT qui recrutent le plus pour 2022 comprennent :

  • le développeur web,
  • les experts en codage et en programmation,
  • le chef de projet IT,
  • le data analyst.
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
CONTACT