fr
Technologies

L’intelligence artificielle et ses métiers de demain

L’intelligence artificielle n’est qu’à ses débuts. La France entend pourtant s’activer afin de se placer sur le même pied d’égalité que les USA et la Chine dans le secteur. L’IA fait ainsi déborder les imaginations :

  • elle saura à l’origine de la disparition de certains métiers,
  • elle en fera au contraire émerger certains,
  • elle créera une révolution qui impactera sur 9 à 47 % des emplois dans le secteur de la santé, mais aussi dans ceux de l’industrie, du commerce, de l’éducation…

En entreprises, le marché des applications issues de l’IA est en outre estimé à plus de 36 Mds de dollars en 2025 selon une étude récente. Si on en juge par les différentes études qui se concentrent sur le sujet, nous sommes à l’aube d’une nouvelle époque révolutionnaire où certains métiers ne sont pas encore nés.

La data, la plus célèbre

Le monde professionnel actuel se focalise surtout sur les emplois spécialisés en données et en expertise business. En effet, dès qu’on parle de métiers de la data, on pense immédiatement :

  • data analyst,
  • data engineer,
  • data architect,
  • data designer,
  • data protection officer.

Une étude prévoit même une forte augmentation des demandes en compétence sur la data science, le machine learning, le big data, et le data vizualisation. Cette hausse des demandes est respectivement de 93 %, de 56 %, de 50 % et de 44 %. Ces chiffres signifient que le secteur évolue rapidement et rend de plus en plus intéressants les métiers de :

  • développeurs intégrateurs d’IA, surtout dans le secteur de la consommation,
  • ingénieurs en IA,
  • ingénieurs en programmation linguistique,
  • ingénieurs cogniticiens,
  • chabot masters,
  • chatbot coachs.

En parallèle, les grandes écoles telles que Telecom Paris, HEC, ESSEC et Polytechnique ont changé leur cursus pour répondre à ces nouveaux besoins. Les entreprises de grande envergure comme Microsoft, Samsung ou IBM investissent des sommes astronomiques pour créer des centres de R&D et d’IA.

L’avènement de nouvelles fonctions

Selon la récente enquête d’un institut spécialisé, 85 % des fonctions professionnelles en 2030 n’existent pas encore actuellement. 21 millions de postes relatifs à l’IA pourraient pourtant apparaître d’après toujours l’étude d’un cabinet américain spécialisé en technologie. Nul n’aurait pourtant imaginé leur existence un jour. Parmi ceux qui vont émerger d’ici à peine 5 ou 10 ans, il y a par exemple :

  • le personal data broker ou le data courtier personnel dont le travail consiste à aider les particuliers à monétiser leurs informations personnelles,
  • l’AI business development manager, le commercial de l’IA,
  • l’AI-Assisted Healthcare assistant ou l’infirmier-technicien secondé par l’IA,
  • le Cyber City analyst dont la fonction consiste à s’assurer que la sécurité du système digital d’une ville soit toujours fonctionnelle.

D’autres métiers spécifiques peuvent également apparaître, comme le psydesigner, un assistant personnel ou un éthicien qui définira les règles algorithmiques de l’IA. Tout cela signifie que dans une dizaine d’années, nous vivrons réellement ce qui était auparavant considéré comme de la science-fiction.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
CONTACT