Financier

French tech : un CA record en 2020

En dépit de la crise sanitaire, les start-ups françaises ont pu réaliser 7 Mds d’euros de chiffre d’affaires en 2020, soit une hausse de plus de 15 %. Les près de 700 entreprises étudiées emploient plus de 43 000 salariés.

En ne parlant sans cesse que de levées de fonds, on ne se souvient plus que les start-ups françaises sont des créatrices de richesses par excellence. En effet, une enquête a prouvé que 691 de ces jeunes pousses ont réalisé un CA cumulé de 6, 2 Mds d’euros en 2020, une augmentation de 15 % si comparé au 2019, l’année d’apparition de la pandémie. D’ailleurs, plus d’un tiers des entrepreneurs déclarent que celle-ci n’a eu aucune conséquence négative sur leurs investissements. Ils ont pu les mener jusqu’à la fin en dépit des nombreux confinements qui se sont suivis.  

Selon toujours les résultats de cette étude sur les start-ups françaises, celles-ci ont aussi été capables de réaliser des CA, même à l’extérieur du pays. Parmi les jeunes pousses qui ont réalisé des gains de plus de 50 M d’euros, 40 % d’entre elles se félicitent dorénavant de leur aptitude à exporter si elles n’étaient que 34 % l’année précédente. Chez les start-ups qui ont fait moins de 5 M d’euros de CA annuel, cette capacité à exporter n’a été que de 14 %.

Hausse de 13 % du nombre de postes

Dans le cas contraire, ce qui n’a rien d’étonnant, la plupart de start-ups françaises n’a pas atteint le seuil de la rentabilité l’année dernière. 27 % seulement d’entre elles ont déclaré y être arrivées si elles étaient 23 % l’année précédente.

47 % des jeunes pousses françaises qui ont réalisé plus de 50 M d’euros de CA ont récoltés plus de bénéfices contre 26 % pour les start-ups qui ont fait un CA en dessous de 5 M d’euros. Aussi, plus importants sont les revenus, plus coquets sont les gains.

Cette aptitude à exporter s’est réalisée avec la participation de fonds d’investissement venant de l’étranger. Un investisseur au moins en dehors de la France aurait ainsi apporté sa part pour chacune des 60 % des start-ups françaises qui ont effectué plus de 20 M d’euros de CA.

L’enquête a également montré que parallèlement à la hausse des levées de fonds réalisées, le nombre d’employés des jeunes pousses françaises a également augmenté. Les 691 start-ups enquêtées totalisent ainsi 42 137 employés, dont les 77 % résident en France. C’est une hausse de plus de 13 % si comparé au nombre de leurs employés en 2019. La plus grande partie, soit 84 % de ces emplois ont été octroyés en Ile-de-France, les autres régions n’arrivant pas à se distinguer en dépit de l’implantation de Back Market à Bordeaux par exemple ou de Doctolib à Nantes.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
CONTACT